top of page
Rechercher

Bhagavad Gita- Chapitre 3, verset 35

Dernière mise à jour : 23 janv. 2023

« Il est de loin préférable d’accomplir le devoir naturel prescrit, bien que teinté de fautes, que d’accomplir parfaitement le devoir prescrit d’un autre. En fait, il est préférable de mourir dans l’accomplissement de son devoir, que de suivre le chemin d’un autre, qui est semé d'embûches. »

Explication : le mot dharma a été utilisé quatre fois. Dharma est un mot couramment utilisé dans l'hindouisme et le bouddhisme. Mais c'est le mot le plus insaisissable à traduire en anglais. Des termes comme la justice, la bonne conduite, le devoir, la qualité noble, etc. ne décrivent qu'un aspect de sa signification.


📿 Dharma vient du mot racine dhri, qui signifie dharan karane yogya, ou «responsabilités, devoirs, pensées et actions qui nous conviennent». Par exemple, le dharma de l'âme est d'aimer Dieu.


C'est comme la loi centrale de notre être.


Le préfixe swa signifie «le soi». Ainsi, le swa-dharma est notre dharma personnel, qui est le dharma applicable à notre contexte, situation, maturité et profession dans la vie.


Ce swa-dharma peut changer à mesure que notre contexte de vie change et que nous grandissons spirituellement. En demandant à Arjun de suivre son swa-dharma, Shree Krishna lui dit de suivre sa profession et de ne pas la changer parce que quelqu'un d'autre peut faire autre chose.


Il est plus agréable d'être soi-même que de prétendre être quelqu'un d'autre. Les devoirs nés de notre nature peuvent être facilement accomplis avec stabilité d'esprit.


Les devoirs des autres peuvent sembler attrayants de loin et on peut penser à changer, mais c'est une chose risquée à faire. S'ils entrent en conflit avec notre nature, ils créeront une disharmonie dans nos sens, notre esprit et notre intellect.


Cela sera préjudiciable à notre conscience et entravera notre progression sur le chemin spirituel.


Shree Krishna insiste sur ce point de façon dramatique en disant qu’il vaut mieux mourir dans l’accomplissement fidèle de son devoir que d’être dans la position contre nature de faire le devoir d’autrui.



50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

AYURVEDA- LA DÉPRESSION SAISONNIÈRE ET LE DOSHA KAPHA

Nous arrivons tranquillement vers la fin de l'hiver, moment auquel les qualités humides, ternes, lourdes et statiques du dosha Kapha s'accumulent dans la nature. En ce moment, nous commençons à ressen

Comments


bottom of page